Une étude exclusive Opinionway pour Perifem 
Les français et le sentiment de sécurité dans les commerces

Paris, le 5 décembre 2018. 

  • Les Français se sentent-ils en sécurité dans leurs commerces ou leurs alentours ?
  • Quels sont les commerces dans lesquels les Français se sentent le plus en sécurité, à quelle période du jour ou de la nuit, quels sont leurs comportements ou attentes vis-à-vis de cette menace ?
  • L’E-Commerce suscite-t-il un sentiment d’insécurité ? 
  • Quel est l’impact du mouvement des Gilets Jaunes sur le commerce avant Noël ?

Plus d’1 français sur 4 a déjà renoncé à un achat à cause du sentiment d’insécurité.

Les lieux en périphérie des points de vente et l’e-commerce pointés du doigt.

L’effet "gilets jaunes" déjà ressenti sur la consommation en point de vente.

# En bref

  • 49% estiment que les commerces ne sont pas différents du reste des espaces publics en matière de sécurité
  • 56% des Français se sentent régulièrement ou de temps en temps en insécurité dans au moins un type de commerce
  • Le top 3 des lieux où les Français se sentent en insécurité : parkings couverts des centres commerciaux (39%), galeries d’un centre commercial (30%) parkings ouverts d’une grande surface (29%)
  • 28% des Français ressentent un sentiment d’insécurité lorsqu’ils rangent leurs achats dans le coffre de leur véhicule
  • 74% des Français craignent d’être confrontés à une scène de violence dans un commerce et 65% à un vol à l’arraché dans un commerce

# Etude Opinionway-Perifem

  • 41% des Français cachent leur code de carte bancaire au moment de régler un achat
  • 35% des Français ont évité de faire un achat dans les commerces d’un quartier à cause du sentiment d’insécurité
  • Plus d’1 Français sur 4 a renoncé à un achat dans un commerce à cause du sentiment d’insécurité
  • 75% des Français déclarent que la présence d’agents de sécurité les rassure et 73% la présence de caméras
  • 89% des Français craignent de rencontrer des problèmes lors d’un achat sur le web
  • 74% des Français ont déjà renoncé à un achat sur un site inconnu
  • 56% des Français ont déjà modifié leur comportement pour leurs achats de Noël ou comptent le faire suite au mouvement des gilets jaunes et aux violences dans son sillage.

L’ensemble des supports de cette étude est disponible en téléchargement libre ci-dessous.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Etude opinionway-perifem : les français et le sentiment de sécurité dans les commerces » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitule.

Etude Opinionway-Perifem : les français et le sentiment de sécurité dans les commerces

Perifem, interlocuteur reconnu des pouvoirs publics et des leaders d’opinion depuis plus de 30 ans au service de la construction et de l’exploitation des surfaces commerciales, a souhaité se pencher avec le concours de l’institut Opinionway sur le sentiment de sécurité dans le commerce. Alors que la thématique de l’insécurité irrigue le paysage médiatique et figure au rang des préoccupations des Français depuis longue date, Perifem a souhaité mettre en exergue le sentiment de sécurité ou d’insécurité dans les différentes formes de commerces, mais également en périphérie de ces derniers. Quels sont les commerces dans lesquels les Français se sentent le plus en sécurité, à quelle période du jour ou de la nuit, quels sont leurs comportements ou attentes vis-à-vis de cette menace ? La réponse à ces questions au cœur de cette étude.

Le point de vente, un lieu “safe” pour la majeure partie des français mais…

Les Français ont une bonne opinion de la sécurité de leurs commerces.

Alors que 49% estiment que ces derniers ne sont pas différents du reste des espaces publics en matière de sécurité et que 32% déclarent même s’y sentir en sécurité, seulement 16% affirment se méfier de leur environnement et des personnes y gravitant. Dans le détail, ce sentiment se confirme lorsqu’Opinionway se penche sur les différentes formes de commerces. En l’espèce, seulement 25% des Français éprouvent un sentiment d’insécurité sur un marché, 24% dans un hypermarché, 24% dans un commerce de proximité et 22% dans un supermarché. Notons cependant qu’en général, 60% des femmes interrogées déclarent éprouver régulièrement ou de temps en temps un sentiment d’insécurité dans au moins un type de commerce contre 51% des hommes. Au regard des 4% de Français déclarant ressentir de l’insécurité en pénétrant dans un commerce ou en y cherchant un article, le sentiment de sécurité semble primer à l’intérieur du point de vente bien que le passage en caisse puisse susciter à l’inverse un sentiment d’insécurité pour 14% d’entre eux. Si la phase d’achat ne provoque pas d’inquiétudes majeures, il en va en revanche tout autrement en amont ou après avoir réglé ses achats.

… les espaces en périphérie des commerces, la soirée et la nuit craints par les français.

Les espaces autour des grandes-surfaces sont beaucoup plus craints que les commerces en eux-mêmes.

De fait, le parking couvert d’un centre commercial inspire pour 39% des Français un sentiment d’insécurité, tout comme les parkings découverts d’une grande surface (29%) ou encore les galeries d’un centre commercial (29%). Mais au-delà des lieux, certaines périodes sont plus propices au sentiment d’insécurité que d’autres.

Post-achat : un acheteur devient possesseur et cette phase suscite davantage de craintes  

Une fois l’achat effectué, les Français éprouvent un sentiment d’insécurité accru. Ainsi, 28% déclarent ressentir de l’insécurité lorsqu’ils rangent leurs achats dans leur coffre de voiture, 16% en repartant à pied du magasin et 15% lorsqu’ils prennent les transports en commun sur le chemin du retour.

Vols & agressions verbales, 2 types de violences auxquelles les français craignent d’être confrontés

Violence ou source de crainte au quotidien

65% des Français craignent d’être confrontés à un vol à l’arraché dans un commerce.

Concernant les agressions verbales, 63% des Français hissent cette forme de violence au rang de crainte, tout comme 59% pour le vol sans agression physique et 56% pour l’agression physique.

Enfin, 85% des personnes âgées de plus de 65 ans craignent d’être confrontées à une scène de violence dans un commerce et à l’opposé, les personnes âgées de moins de 35 ans déclarent qu’il en va de même pour 63% d’entre eux.

e-commerce : des français inquiets derrières leurs écrans

Acheter sur le web peut également être source d’un sentiment d’insécurité, bien qu’il ne s’agisse pas des mêmes craintes que celles ressenties lors d’un passage en magasin.

89% des Français et 94% des Franciliens déclarent ainsi redouter de rencontrer un problème lorsqu’ils achètent sur la toile. Ainsi, 73% d’entre eux redoutent de se faire pirater leurs données de paiement et 53% d’avoir des frais imprévus.

La livraison, première source d’inquiétude pour les Français Au-delà du ranking sur Google ou du pricing, le dernier kilomètre s’apparente au nerf de la guerre en matière d’e-commerce.

Ainsi, 79% des Français craignent de recevoir un produit endommagé, 73% de ne pas recevoir leur commande et 71% de se la faire livrer en retard. Enfin, 71% des acheteurs appréhendent le fait de recevoir un produit ne correspondant pas à leur commande.

La notoriété d’un site, gage de confiance 

Si 74% des Français ont déjà renoncé à un achat sur un site inconnu, 71% ont poussé la démarche plus loin en allant acheter ce même produit sur un autre site pour en toute confiance. Les sites étrangers n’inspirent également pas toujours confiance, ainsi 66% des Français évitent de faire des achats sur ces derniers. Enfin, 60% des sondés ont déjà décidé d’acheter un article dans un commerce physique plutôt qu’online.

Le comportement et les attentes des français face au sentiment d’insécurité

Le sentiment d’insécurité n’est pas sans incidence sur l’attitude des Français au sein des commerces, ce pourquoi 68% adoptent un comportement particulier. En l’espèce, ces derniers souhaitent en priorité protéger leur moyen de paiement. Ainsi, 41% des sondés cachent le code de leur carte bancaire au moment de régler leurs achats, 20% évitent d’utiliser leur téléphone portable, 17% affichent un air décidé et 14% adaptent leur démarche pour ne pas se retrouver avec quelqu’un juste derrière eux. Mais ces modifications comportementales peuvent être suivies de décisions beaucoup plus radicales.

Sentiment d’insécurité ou fuite des commerces

Comme nous les précisions dans les paragraphes précédents, le sentiment d’insécurité émerge davantage aux alentours des commerces que dans les points de vente. Ainsi, 35% des Français ont déjà évité d’effectuer des achats dans un commerce de quartier à cause de ce sentiment. En parallèle et d’une manière générale, 26% des Français se sont déjà détournés d’un commerce pour fuir ce sentiment d’insécurité et 19% ont déjà décidé d’acheter sur internet pour cette même raison. Nous observerons cependant dans le prochain paragraphe que l’e-commerce peut lui aussi sous certaines formes produire un fort sentiment d’insécurité pour l’utilisateur. Enfin, notons que les personnes ayant déjà assisté à une scène de violence dans un commerce ne souhaitent pas répéter cette expérience. 47% d’entre eux déclarent ainsi éviter les commerces d’un quartier à cause d’un sentiment d’insécurité. Il existe pourtant de nombreuses solutions ou facteurs pour changer ces comportements.

La présence humaine, frein au sentiment d’insécurité

Si des équipements techniques peuvent faire preuve d’efficacité pour amoindrir le sentiment d’insécurité des Français à l’image d’un bon éclairage (79%), d’un dispositif de caméras de vidéosurveillance (73%) ou d’une alarme (59%), le facteur humain demeure le plus important.

Ainsi, 75% des Français déclarent que la présence d’agents de sécurité à l’entrée ou l’intérieur du commerce ainsi que sur le parking contribue à renforcer leur sentiment de sécurité.

Pour autant, le sentiment de sécurité n’est pas toujours lié à l’intégrité physique. L’E-commerce suscite ainsi plus d’inquiétudes que le commerce physique.

Le mouvement des gilets jaunes et son impact sur le commerce

Si cette étude porte avant tout sur le quotidien des Français, Perifem a également souhaité se pencher sur l’actualité et les répercussions du mouvement des Gilets Jaunes sur la consommation des Français avant les fêtes. Force est de constater qu’il n’est pas sans incidence sur les habitudes des Français.

En l’espèce, 56% d’entre eux ont déjà modifié leurs comportements d’achat en vue des fêtes de fin d’année ou comptent le faire.

Méthodologie

Cette étude a été réalisée sur un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI. Enquête réalisée du 05 au 06 septembre 2018.

La dernière question en lien avec l’actualité des Gilets Jaunes a été réalisée sur un échantillon de 1029 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI. Enquête réalisée du 03 au 04 décembre 2018.

Contacts Presse

AGENCE79 
Dimitri HOMMEL-VIKTOROVITCH 06 98 20 77 12

Lucie ANDRO 06 20 77 64 73

iloveretail.fr 
Mike HADJADJ 06 27 30 52 08 

A propos de Perifem

PERIFEM est l’association technique du commerce et de la distribution, qui regroupe les principales enseignes de la grande distribution, du commerce spécialisé, les gestionnaires des Centres Commerciaux et leurs partenaires offreurs de solutions. Cette association professionnelle Loi 1901, interlocuteur reconnu des pouvoirs publics depuis plus de trente ans, œuvre pour l’amélioration des surfaces commerciales dans les domaines du bâtiment, de l’énergie, de l’environnement, de la sécurité, de l’équipement et des nouvelles technologies. PERIFEM décrypte la réglementation, permet le partage d’expérience et d’informations, le défrichage d’innovations et identifie les problématiques opérationnelles pour y apporter les réponses les mieux adaptées.

A propos d’OpinionWay

Créé en mars 2000, pionnier de la digitalisation des études, OpinionWay est un acteur majeur de l’innovation dans les études marketing et opinion. Sa vocation consiste à rendre le monde intelligible pour agir aujourd’hui et imaginer demain. La société intervient dans de nombreux domaines comme la compréhension des marchés, les problématiques de marques, le développement de produits et de services, etc. auprès de cibles BtoB ou BtoC pour des clients à forte notoriété. OpinionWay est membre actif d’Esomar et développe une politique RSE depuis 2007. Il est certifié depuis 2009 ISO 20252 par l’AFNOR et membre de CroissancePlus. 

Contactez-nous